Array
 

Focus règles n°1


Le casual obstacle


Question :  Qu'est-ce que c'est réellement qu'un « casual obstacle »?

Réponse :  Le « casual obstacle » – en français « obstacle fortuit » – est défini à l'article 803.05B des règles du jeu. Il s'agit d'un obstacle qui gêne la course d'élan ou la position de lancer, mais qui ne fait pas partie du parcours dans le sens où il n'a pas à être là.

Une table de pique-nique, une poubelle, un banc font partie du parcours, ce sont des obstacles au même titre qu'un arbre, par exemple, et il faut faire avec. La règle définit ainsi les obstacles fortuits potentiels : « étendue d'eau non définie comme étant OB, feuilles mortes, détritus, branches brisées n'étant plus attachées à un arbre, véhicules à moteurs, insectes ou animaux nuisibles, équipements des joueurs, personnes, ou tout objet ou surface spécifiquement désigné par le DT avant la manche ».

Question :  Et dans ce cas, qu'est-ce que je peux faire ?

Réponse :  Il faut d'abord tenter d'enlever l'obstacle. Si ce n'est pas possible, on peut déplacer la marque (= prendre un recours), sans la rapprocher, dans l'axe du trou et dans la limite de 5 mètres, sauf si le DT annoncé un recours plus long. Ceci n'entraîne pas de pénalité.

Le joueur peut reculer plus loin en prenant un lancer de pénalité, il s'agit d'un recours optionnel (803.05.C).

Question :  Ouais, nan, mais des fois c'est pas clair, on peut pas trop déplacer et y'a pas de place derrière...

Réponse :  L'Article 803.05D prévoit ce cas de figure : « Dans les situations où il n'est pas évident qu'un objet puisse être déplacé ou qu'un autre recours puisse être obtenu, une décision est prise par la majorité du groupe ou par un ROF. » Autrement dit, dém...dez-vous. De toute façon, le joueur peut toujours relancer de sa marque précédente avec un lancer de pénalité (lancer de remplacement – 803.06).

Question :  Et à quel moment une flaque laissée par un orage devient-elle une« étendue d'eau non définie comme étant OB » ?

Réponse :  Quand le groupe le décide. S'il y a suffisamment d'eau pour gêner le joueur et qu'il est possible de prendre un recours au sens de la règle, il peut le faire.


Le saviez-vous ?

Vous avez parfaitement le droit de vous « accrocher » à un tronc d'arbre, une branche et plus généralement à tout objet sur le parcours, ou de vous appuyer dessus pour jouer, du moment qu'il se trouve derrière votre marque, qu'il n'est pas OB et que vous ne le déplacez pas. Vous ne pouvez pas le faire avec une personne.

source : http://www.pdga.com/files/documents/Authoritative_Rules_QA_v12_2011.pdf